Recrutements dans l’industrie… et pour BINDER MAGNETIC

02/05/2018

Avec la croissance, le retour de la confiance et la restauration de ses marges, l’industrie connaît en France une légère embellie depuis quelques mois après plusieurs années de déclin. Il était temps, car le différentiel de performances avec nos voisins (l’Allemagne notamment) s’accentuait. Cela se traduit par des commandes des industriels en hausse, des investissements ou projets d’investissements qui sont à l’ordre du jour, des créations d’emplois,… et donc par des recrutements en hausse mais qui s’avèrent compliqués.

« Près d’un industriel sur deux dit avoir des difficultés pour recruter » ou encore « L’industrie française anticipe de recruter 230 000 personnes par an d’ici à 2025 » pouvait on lire dans Les Echos du mercredi 4 avril 2018.

En effet, pour les emplois de techniciens de production, le constat est rapidement fait d’un nombre de candidats formés et opérationnels disponibles peu important. Ceci est la conséquence du faible attrait pour les emplois techniques dans les cursus de formation, d’une image souvent dégradée de l’industrie et aussi d’un apprentissage qui n’a pas été poussé ces dernières années.

Pour les emplois du secteur industriel des études, des méthodes ou du commerce, les recrutements sont aussi tendus car là aussi la concurrence notamment des grosses entités est forte et le secteur attire encore trop peu. La faible proportion de femmes dans le secteur industriel est aussi à noter.

Attirer et former les nouveaux futurs salariés de l’industrie prend du temps mais c’est la solution à privilégier. Il faut aussi communiquer sur le caractère souvent innovant de l’industrie qui est aussi à la différence d’autres secteurs un pourvoyeur de CDI. Dans l’immédiat, il faut faire avec le faible nombre de candidats et la concurrence forte entre les entreprises.

Les recrutements chez Binder Magnetic

Les « recrutements industriels » de BINDER MAGNETIC touchent à la fois les emplois industriels de production et d’encadrement de production et aussi des emplois d’ingénieurs commerciaux, de technico-commerciaux ou d’assistantes commerciales auxquelles il est demandé une appétence pour la technique.

Consulter nos offres d’emplois actuellement en ligne

Pour notre atelier de production d’Orléans, nous recrutons des tourneurs, des ajusteurs fraiseurs et des tailleurs dans le domaine des poulies, des monteurs assembleurs dans le domaine des courroies ainsi que des opérateurs de fin de ligne. Nous n’hésitons pas à faire appel à de jeunes stagiaires qui seront reconduits en « jobs d’été » …puis, peut-être deviendront des apprentis ou des salariés de notre production.

Pour les autres sites, nous recrutons des profils à la fois techniques et commerciaux, avec aussi des compétences dans la pratique des langues étrangères. Nous privilégions la formation en interne pour faire bénéficier les nouveaux embauchés de toute l’expérience des autres salariés.

Que ce soit sur notre site de production ou pour nos agences commerciales, les recrutements s’avèrent plus compliqués avec la reprise. Heureusement, BINDER MAGNETIC peut mettre en avant sa bonne santé économique, ses investissements industriels et des cadres de travail qui font l’objet eux aussi d’une attention particulière avec des investissements ciblés.

 

 

 

Dernières actus

17/05/2018

Une grande première pour BINDER MAGNETIC…

L’écluse grand gabarit de DON sur la rivière DEÛLE dans les Hauts de France a été rénovée de fond en comble. D’une longueur de 150 mètres elle assure près de 50 passages de bateaux par jour, sur un axe stratégique dans la perspective de la mise en place du Canal Seine-Nord Europe. BINDER MAGNETIC a

Voir plus

02/05/2018

Recrutements dans l’industrie… et pour BINDER MAGNETIC

Avec la croissance, le retour de la confiance et la restauration de ses marges, l’industrie connaît en France une légère embellie depuis quelques mois après plusieurs années de déclin. Il était temps, car le différentiel de performances avec nos voisins (l’Allemagne notamment) s’accentuait. Cela se traduit par des commandes des industriels en hausse, des investissements

Voir plus