Le facteur de marche (en %) correspond à un rapport entre les durées de mises sous tension
de l’électro-aimant (Du) et la durée de référence (Dt) à +35°C.

Du : durée totale effective mximum d’alimentation sur une durée de référence (Dt).
Dt : durée de référence, définie par notre usine, pour chaque appareil (entre 2 et 5 min).

Calcul du facteur de marche :
FM% = (Du/Dt) x 100

La valeur de puissance est à sélectionner entre 3 et 2200W.

La valeur de longeur est à sélectionner entre 26 et 238 mm.

Voir les produits

    Électro-aimants

    Explications techniques
    Accéder à la documentation

    Électro-aimants de manœuvre simple

    Les électro-aimants de manœuvre simple sont destinés aux applications courantes. Le noyau est attiré par le champ magnétique délivré par la bobine lors de la mise sous tension. Le noyau redevient libre en l’absence de courant. Ils sont disponibles dans différentes conceptions, tôle pliée, carré profilé, usiné dans la masse.

     


    Électro-aimants de manœuvre double

    Les électro-aimants de manœuvre double ou à double bobine sont destinés aux applications de pilotage. Le noyau traversant est attiré d’un côté ou de l’autre par l’action d’une des 2 bobines, lors des mises sous tension respectives. Ils sont disponibles en conception tôle pliée et usiné dans la masse.

     


    Électro-aimants monostables

    Les électro-aimants monostables sont destinés aux applications demandant un maintien en position sans alimentation pour des raisons d’économie d’énergie ou de sécurité. Le noyau est attiré par le champ magnétique de la bobine lors de la mise sous tension et reste maintenu grâce au champ magnétique délivré par l’aimant permanent. Une simple inversion de la polarité de l’alimentation permet de neutraliser le champ magnétique  de l’aimant qui a pour effet de libérer le noyau.

     


    Électroaimants bistables

    L’électro-aimant est constitué de deux bobines et chaque bobine attire par mise sous tension le noyau traversant. Le maintien en position est assuré par le champ magnétique délivré par l’un des 2 aimants permanents. Il faut inverser la polarité de la bobine côté noyau fermé pour annuler le champ magnétique de l’aimant et alimenter l’autre bobine pour attirer le noyau dans l’autre sens.